Une infirmière dans la classe

L’importance de l’infirmière en milieu scolaire

Les services infirmiers en milieu scolaire traitent les problèmes de santé courants, favorisent des comportements sains et permettent aux jeunes de rester en bonne santé, réduisant ainsi les coûts des soins et améliorant le rendement scolaire. L'école est un lieu d'apprentissage, mais c’est aussi un milieu de vie. C’est l’endroit par excellence pour favoriser l'acquisition de connaissances et de comportements propices à développer et à maintenir de bonnes habitudes en matière de santé.

Pour soutenir les jeunes qui sollicitent son aide, l’infirmière doit créer une relation de confiance avec eux. Elle doit comprendre autant la situation personnelle de l'élève que le milieu dans lequel il évolue. L'infirmière doit donc être une partenaire intégrée à l'équipe multidisciplinaire de l’école. Les professeurs, les éducateurs en formation personnelle et sociale, les psychologues, les orthopédagogues et les autres intervenants doivent faire équipe avec le personnel infirmier pour le bien-être des élèves.

Une communauté de pratique virtuelle

Les infirmières en milieu scolaire sont très occupées et travaillent souvent seules. Pour briser cet isolement, Rinda Hartner, infirmière clinicienne en santé scolaire au CSSS Jeanne-Mance, a créé en mai 2010 un site web, le réseau Infirmière scolaire (affinitiz.net/space/infirmierescolaire ) qui se veut une communauté de pratique virtuelle. Ce réseau permet les échanges, favorise l’autonomie et le renforcement des connaissances des participantes. L’inscription pour les infirmières scolaires est gratuite, mais obligatoire .

Pour de plus amples informations sur ce site, téléchargez ce document PDF.

Mme Hartner explique sa démarche dans cette vidéo : www.youtube.com/watch?v=OZUbiCsV1eQ (1)

(1) allocution donnée le15 février 2012, à l’occasion de la conférence Saines habitudes de vies à l’ère des technologies de l’information et des communications – SHV à l’ère des TIC, organisée par Québec en forme.

Rinda Hartner est lauréate d'un prix Florence 2011 de l'Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ) dans la catégorie Relève. (vimeo.com/23535858) Elle a obtenu en octobre 2012 un des trois prix Care-Challenge du programme Connecting Nurse, de la société Sanofi pour son projet : Méthode d'éducation sexuelle pour les adolescents ayant un TDAH (déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité)  (www.care-challenge.com/fr/ideas/methode-déducation-sexuelle-pour-les-adolescents-ayant-un-tdah ).

Brève histoire de l’éducation sexuelle au Québec

C’est avec un projet de loi omnibus, présenté par le gouvernement de Pierre Trudeau à Ottawa en 1969, que s’amorcent les premiers efforts pour l’éducation sexuelle. Rappelons que cette loi a décriminalisé l’information et la vente des moyens de contraception, permis l’avortement si la santé de la mère est en danger et légalisé la sexualité hors mariage entre adultes consentants à partir de 16 ans pour les personnes hétérosexuelles, et de 18 ans, pour les personnes homosexuelles.

En 1972, le gouvernement québécois adopte sa Politique de planification familiale qui prévoit, entre autres, la création d’un programme de prévention en matière de sexualité dans les écoles aux niveaux secondaire, collégial et universitaire. Mais la résistance des milieux religieux a retardé l’implantation des programmes dans les écoles primaires et secondaires jusqu’en 1985.

Exclue des milieux de la santé (CLSC et groupes communautaires), l’éducation sexuelle à l’école se limite bien souvent aux questions de prévention de la grossesse et des maladies transmises sexuellement. Avec la réforme de l’éducation, on abolit le cours d’éducation sexuelle en 2001. C’est donc un retour à la gestion de ces questions par le personnel infirmier. Mais, en 2011, on observe que le taux des infections transmises sexuellement ou par le sang (ITSS) ne diminue pas. Plusieurs organismes militent donc pour le retour d’un cours en bonne et due forme.

Références :
Anne St-Cerny, « Brève histoire de l’éducation sexuelle » dans la revue À bâbord, no 20, été 2077   (www.ababord.org/spip.php?article463)

Patrick Paquette, « Éducation sexuelle à l’école, un retour souhaité », Agence Science-Presse, 27 juillet 2011 (www.sciencepresse.qc.ca/blogue/2011/07/27/education-sexuelle-lecole-retour-souhaite)

Quelques sites de référence :

Ma sexualité.ca
Site pédagogique de la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada (http://sogc.org ) qui s’adresse aux professionnels de la santé, aux enseignants et aux parents. On y trouve des documents téléchargeables, des vidéos, des jeux.

Ministère de l’Éducation, du loisir et du sport
Le ministère offre sur son site diverses publications destinées tant aux parents qu’aux professionnels de l’enseignement ou de la santé.

« Parle-moi »
Site de l’Agence de la santé publique du Canada qui présente son programme d’éducation sexuelle pour les parents. On y propose cinq thèmes d’atelier, ainsi que des propositions de déroulement et, en annexe, le matériel nécessaire aux ateliers.

Département de sexologie de l’UQAM
La section Élysa regroupe l’offre de services du département ainsi que des questions posées aux professionnels depuis 1996. La section Websexo.ca présente des extraits des vidéos produits, avec des guides d’accompagnement.

Lectures suggérées

neveu_ref1.jpg

Louiselle BOUFFARD, Martine MAILLÉ et Suzanne DURAND, (2012), Standards de pratique pour l'infirmière en santé scolaire, Montréal, Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec, 106 p. (téléchargeable sur le site de l’OIIQ)

Ce document énonce huit standards de pratique répartis à l’intérieur de quatre domaines essentiels : la promotion de la santé; la prévention et la protection de la santé; le maintien et le rétablissement de la santé; la qualité des services professionnels. En complément, une section traite des aspects juridiques reliés à la confidentialité et au secret professionnel.

neveu_ref2.jpg

Caroline BERNIER-RIOPEL et Bernard OUELLET, (2011), Faire l'éducation à la sexualité à l'école primaire : guide pratique et recueil d'activités, Montréal, Éditions Québécor, 255 p.

Ouvrage destiné aux enseignants, aux psychologues scolaires, aux psychoéducateurs, éducateurs spécialisés, aux infirmières scolaires, aux préposés ou aux éducateurs en service de garde pour intervenir adéquatement auprès des enfants de 4 à 13 ans en matière d'éducation à la sexualité.